Visite gestuelle et audiodécrites

L d’illusion a été invitée à participer aux journées CONFLUENCE #3 organisées par l’IUP Métiers du Patrimoine de Quimper le vendredi 10 octobre 2014.

L’association Culture Connexions organise chaque année les Journées réseaux Confluence, visant à réunir les étudiants et professionnels issus de l’IUP Patrimoine de Quimper autour d’une problématique culturelle. Cette année le choix de la thématique s’est porté sur les questions de la médiation de l’Art contemporain à destination du public en situation de handicap. Pour ce faire, Culture Connexions a souhaité collaborer avec l’association L d’illusion et faire appel au savoir-faire de leurs intervenants.

Cette journée s’est construite en partenariat avec Le Quartier le centre d’art contemporain de la ville de Quimper, autour de son expérience de médiation pour le public en situation de handicap. La matinée s’est centrée sur une approche théorique avec l’intervention du service des publics du Quartier, et l’après-midi sur une visite de l’exposition Ana Hjort Guttu par la médiatrice de l’association L d’illusion.

L’objectif de la visite était de proposer une médiation adaptée aux personnes en situation de handicap et aux autres visiteurs. Ainsi, l’ensemble du parcours a été imaginé par une approche sensorielle : langage gestuel du corps et audiodescription.
Face au succès des réservations, passant de 40 à 80 personnes intéressées pour la visite, l’association a revu son parcours. En plus de la médiatrice, le responsable technique & ingénierie est également intervenu pour ce rendez-vous. Les participants ont été réunis en deux groupes, alternant tour à tour, visite sensorielle et découvertes des outils de l’association. Pour poursuivre, un temps d’échanges et de discussion commune mené par l’association a conclu cette après-midi.

La visite de l’exposition de l’artiste norvégienne Ana Hjort Guttu a été divisée en trois étapes:

P1050947 En langage gestuel du corps, la médiatrice a présenté le Quartier comme lieu d’exposition d’art contemporain, ainsi que l’exposition d’une seule artiste femme, qui travaille sur la ville.
Select.9 Après avoir divisé le groupe en deux, une partie à suivi le responsable technique et ingénierie, et l’autre s’est préparée à visiter les salles d’exposition les yeux bandés.
Chaque participant a mis un masque pour obstruer sa vue, et s’est laissé guider par la médiatrice afin de se placer à côté des œuvres. Pour se faire, ils ont du se mettre à la queue et poser une main sur l’éepaule droite de la personne devant eux.

Dans la première salle, ils ont ainsi découvert deux œuvres: une maquette et une vidéo.

Select.7 SCULPTURE POLICE, 2008/2014 est une maquette conçue dans le cadre d’une commande pour le jardin public situé face aux quartiers généraux de la police nationale à Oslo. Après une description minutieuse et une présentation de l’œuvre, un échange s’est créé autour des notions de grand ensemble (Le Corbusier), de pouvoir et d’architecture …

Select.4 Select.3

LES ADULTES, 2014, cette double vidéo projection confronte des publicités animées, diffusées sur les panneaux du métro et les réactions des passants. Elle met ainsi en évidence l’omniprésence des images qui modifient les relations à soi et aux autres.
Un temps d’écoute de la bande sonore de la vidéo a permis aux participants d’imaginer l’ambiance de l’œuvre. La médiatrice à deécrit les images telles qu’elle les voyait : les zooms, la vitesse d’apparition … Le groupe s’est rendu compte du décalage de l’image et du son.

A la fin de ce parcours, un temps de découverte sans le bandeau a été proposé avant de changer avec l’autre groupe et de tous se retrouver pour échanger sur la question de la médiation.

En parallèle à la visite, le responsable technique et ingénierie a présenté la Luminarpe, l’Odyssée de Syd et notre projet «Ceci n’est pas une illusion» …
Cette présentation d’outils et projets de médiation pour la sensibilisation à la différence sensorielle visait à montrer l’utilisation possible des nouvelles technologies dans les enjeux de l’accessibilité.
L’objectif était de mettre en évidence notre méthode de travail en pensant à un projet de médiation globale accessible à tous.

Luminarpe Select.2  Select.6

Une fois que les deux groupes eurent suivi la visite et la découverte des outils de médiation, l’ensemble des participant a été invité à se regrouper et échanger sur les retours, impressions de leurs visites et de manière plus générale, sur la médiation sensorielle

> Plus de 80 personnes étaient présentes pour cette après-midi proposée par L d’illusion. Composés majoritairement d’étudiants en IUP Patrimoine et d’IUFM, ainsi que de leur professeurs et quelques personnes venues individuellement, tous étaient sensibilisés à l’art et à la médiation.
Les échanges ont permis d’évoquer le ressenti de la visite: l’élasticité du temps, l’impression de perte de contrôle, mais aussi la possibilité d’autres chemins de perception des œuvres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s